Dachsen am Rheinfall
Zurich

Dachsen am Rheinfall

Temps de voyage?

Départ

Filtrer les auberges

Le 20.10.2019, nous avons dit au revoir au château de Laufen. Après 74 ans de bons et loyaux services, nous avons dû fermer l’Auberge de Jeunesse Dachsen am Rheinfall, car le château sera à l’avenir utilisé pour d’autres projets.

Aspect extérieur Auberge de Jeunesse Dachsen am Rheinfall avec la rivière

Dachsen am Rheinfall

Zurich

Son emplacement et son charme historique en faisaient une auberge de jeunesse remarquable et très appréciée. Nous la regretterons beaucoup.

Nous nous ferons un plaisir de t’accueillir dans l’un de nos nombreux autres sites. Par exemple, dans une auberge de jeunesse de la région ou même dans un hébergement de notre catégorie châteaux et forteresses. Il ne faudra surtout pas manquer l’ouverture de notre nouvelle Auberge de Jeunesse Château de Berthoud en avril 2020.

Auberges de jeunesse de la région:
Auberge de Jeunesse Schaffhouse
Auberge de Jeunesse Stein am Rhein
Auberge de Jeunesse Kreuzlingen

Simple

Directions

En train/à pied:

En train, au départ de Zurich, en 45 minutes via Winterthour jusqu’à l’arrêt « Schloss Laufen », situé directement en contrebas de l’auberge de jeunesse. Les stations « Neuhausen Rheinfall » et « Dachsen » sont également desservies. Un chemin pédestre permet de se rendre à l’auberge de jeunesse en quinze minutes.

En voiture:

Par la route, prendre la direction de « Rheinfall ». Un grand parking gratuit est disponible pour les voitures et les bus.

Catégories de chambres

  • Nombre de lits
  • Chambre simple
  • Chambres doubles
  • Chambres familiales
  • Chambres à plusieurs lits
  • Chambres sans obstacles

Infrastructure

  • Château de Laufen

    Le majestueux château millénaire de Laufen trône sur un éperon rocheux au-dessus des chutes du Rhin, à côté de Dachsen. Malgré son emplacement romantique, ce site obéissait avant tout à des objectifs stratégiques. Les eaux impétueuses en aval et les forts courants en amont des chutes du Rhin rendaient en effet impossible l’assaut du château fort par les eaux.

    Les barons de Laufen

    En 858, Laufen est mentionné pour la première fois lors d’un transfert de propriété des Wolven, sis en Thurgovie. Le nom de « Laufen » provient de « grosses Lauffen », ancienne appellation des chutes du Rhin.

    Le château fort changea souvent de propriétaire, de façon parfois confuse. Au XIIe siècle par exemple, alors qu’il était censé être aux mains de l’évêché de Constance, l’abbaye de Tous-les-Saints de Schaffhouse et les Comtes de Kyburg en étaient également propriétaires selon certaines sources.

    Même la famille noble qui tire son nom du lieu, les barons de Laufen, ne restèrent qu’environ cent ans propriétaires du château.

    L’Ancienne guerre de Zurich

    Après plusieurs changements de propriétaire, le château passa pendant l’époque de l’ancienne guerre de Zurich (1439–1450) aux mains de la famille Fulach. Depuis le départ des seigneurs de Laufen, le droit de vie était resté au bon vouloir de leurs successeurs, les barons de Tengen, ce qui fit du château fort un ennemi du point de vue zurichois. On raconte que pendant le siège et la conquête du château en 1449, les défenseurs unis autour de la famille Fulach se laissèrent glisser sur de longues cordes par dessus l’éperon rocheux jusque dans le Rhin et nagèrent vers l’autre rive pour s’enfuir. Un seul habitant resta sur place, bien plus effrayé par les torrents tumultueux du Rhin, et laissa pénétrer les assiégeants. Mais les partisans de la famille Fulach réussirent à peine un an plus tard à reconquérir le château fort. À des fins diplomatiques, ils renoncèrent à leurs droits de citoyens de Schaffhouse et demandèrent à être rattachés à Zurich.

    Possession de la ville de Zurich

    Malgré les efforts de la ville de Schaffhouse visant à s’implanter sur la rive gauche du Rhin en acquérant le château de Laufen, Hans Wilhelm von Fulach finit par vendre la propriété à la ville de Zurich en 1544 en même temps que les baillis voisins de Uhwiesen et Dachsen. Zurich put ainsi étendre son territoire vers le nord et fit transformer sa nouvelle acquisition en résidence pour son grand bailli. Le château resta alors en l’état pendant près de trois siècles, et la fortification érigée à l’époque avec sa porte carrée caractéristique est encore aujourd’hui en grande partie préservée. La ville affirmait ainsi sa main-mise sur le pays par le biais de ses baillis, et on trouve jusqu’à la fin du XVIIIe siècle des caractéristiques de ce régime féodal qui prit fin en 1798 avec l’invasion de Napoléon. Les baillis furent alors supprimés et le château resta inoccupé pendant de longues années, comme beaucoup d’autres. Ce n’est qu’à partir de 1804 que de nouveaux locataires s’y installèrent. Parmi eux, le peintre paysagiste Ludwig Bleuler installa son école de peinture au château en 1833 avec l’intention de réaliser une grande œuvre sur le Rhin. Il acheta le château en 1845, et ses descendants le revendirent au canton de Zurich près de 100 ans plus tard, en 1941. Une auberge de jeunesse y fut aménagée, et ouverte en grande pompe en 1946.

Un réseau de 51 Auberges de Jeunesse Suisses

  • Nuitée au prix membre
  • Réductions pour les partenaires et bien d'autres avantages
  • L’adhésion aux Auberges de Jeunesse Suisses vous permet de bénéficier de bien d’autres avantages

Alentours

Directions