Skip to navigation Skip to content


Les Auberges de Jeunesse Suisses présentent un bilan annuel positif en dépit de la situation difficile du marché Jan 09, 2017

Les Auberges de Jeunesse Suisses (AJS) sont satisfaites de l’exercice écoulé. Elles ont atteint un chiffre d’affaires de CHF 46,0 millions pour 723 951 nuitées dans leurs 46 établissements en gestion propre. L’organisation à but non lucratif entame la nouvelle année avec optimisme.

«Les effets de l’évolution de la situation du marché sont restés nettement tangibles pour nous en 2016. Nous avons adapté notre offre en conséquence, ce qui nous permet de présenter aujourd’hui un résultat satisfaisant», résume Fredi Gmür, CEO des AJS. Le franc fort et la situation sécuritaire en Europe ont constitué les principaux défis de l’année 2016, tout comme ceux de l’année précédente. Le nombre de nuitées des hôtes européens a en conséquence poursuivi sa baisse de 10,7 % supplémentaires. Le nombre de nuitées des hôtes des marchés plus éloignés a également diminué (Asie -10,2 %, Australie -27,7 %). En revanche, les nuitées des hôtes suisses ont à nouveau connu une légère augmentation de 0,7 %. Cela n’a toutefois pas permis de compenser les pertes liées aux marchés étrangers. Une explication supplémentaire de la baisse des nuitées est liée à la fermeture pour rénovation de l’Auberge de Jeunesse Berne à la mi-novembre 2016. Le nombre de nuitées a diminué au total de 3,1 % à 723 951 (exercice précédent : 746 988). La durée moyenne de séjour a en revanche légèrement augmenté par rapport à l’année précédente. L’organisation à but non lucratif a réussi à maintenir son chiffre d’affaires quasiment au niveau de l’exercice précédent. Il se monte à CHF 46,0 millions en 2016, ce qui correspond à une légère baisse de 1,3 %. Ce chiffre d’affaires relativement stable s’explique par une évolution positive des ventes de produits annexes, notamment dans le domaine de la restauration, ce qui a permis aux AJS d’augmenter le chiffre d’affaires par nuitée. Les AJS sont optimistes pour 2017 et constatent déjà une augmentation notable des réservations.

Pays d’origine des hôtes

Le podium des pays d’origine des hôtes des AJS reste inchangé par rapport à l’année précédente : les hôtes suisses constituent toujours le premier groupe, loin devant les autres. En dépit d’un cours de l’euro intéressant dans les pays voisins, la proportion d’hôtes suisses a encore augmenté comme les années précédentes pour s’établir à 66,5 % (+2,6 points de pourcentage). Le deuxième groupe le plus important est celui des hôtes venant d’Allemagne, dont la proportion de 8,5 % reste proche de celle de l’an dernier. En troisième position se trouve la Corée du Sud avec 4,4 %. Les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Chine restent d’autres pays d’origine importants.

Une offre élargie et des adaptations de prix augmentent l’attractivité

Les AJS ont réagi aux difficultés de la branche l’an dernier par des initiatives résolument proactives: elles ont lancé à Crans-Montana la transformation d’un ancien hôtel en auberge de jeunesse (ouverture en juin 2017) ainsi qu’à Berne la rénovation et nouvelle construction de l’auberge de jeunesse de la capitale (ouverture au printemps 2018), et elles ont poursuivi la planification en vue de la construction de nouvelles auberges de jeunesse au Musée des transports de Lucerne, au château de Burgdorf et à Neuchâtel. Les AJS ont également étoffé leur offre dans les établissements existants. Elles ont ainsi commencé à équiper les chambres de ces établissements de réseau Wi-Fi gratuit pour les hôtes.La grande partie de ces travaux est prévue pour l’année en cours. Les AJS ont en outre mis en œuvre une nouvelle politique d’offre et de tarifs qui est mieux adaptée aux nouveaux besoins de la clientèle. Dans ce cadre, une nouvelle catégorie d’adhésion à prix réduit a aussi été introduite pour les membres ayant atteint l’âge de la retraite. Les tarifs familiaux pour enfants ont également fortement baissé. «Le résultat de l’année écoulée et surtout les chiffres des réservations pour l’année en cours nous confirment que nous avons réagi correctement pour faire face aux conditions qui restent toujours difficiles», résume Fredi Gmür.

L’association des Auberges de Jeunesse Suisses gère un réseau de 52 maisons (46 propres et six en franchise), depuis le château romantique jusqu’à l‘hôtel bien-être, en passant par l’exploitation urbaine design. Au centre des préoccupations de l’organisation à but non lucratif, avec près de83’000 membres, se trouve le tourisme pour la jeunesse et les familles, de qualité, durable et à prix avantageux. Dans les établissements propres ont été générées en 2016 environ 724 000 nuitées, avec 542 collaborateurs.

Pour plus d’informations veuillez contacter :

  • Auberges de Jeunesse Suisses
    Tanja Arnold | Porte-parole
    Schaffhauserstrasse 14 | Case postale
    8042 Zürich | Tél. +41 (0)44 360 14 65
    t.arnold@youthhostel.ch

Downloads:

Cette communiqué de presse comme PDF (24 KB)