Skip to navigation Skip to content


Les Auberges de Jeunesse Suisses pratiquent le développement durable May 30, 2012

Rapport de gestion 2011 disponible de suite

Pour les Auberges de Jeunesse Suisses, le développement durable est plus qu’une formule. C’est bien davantage le pilier porteur de leur politique commerciale, comme on peut le voir dans le rapport de gestion pour 2011. Avec l’application cohérente de la stratégie de développement durable, le chiffre d’affaires a pu être, malgré un environnement économique difficile, légèrement augmenté.

Les Auberges de Jeunesse Suisses ont géré en 2011 en Suisse au total 54 établissements dont neuf en franchise. En raison de la force du franc et de la crise croissante au sein de la zone euro, le rapport prix/prestation s’est nettement péjoré pour le tourisme suisse. Toutefois, les Auberges de Jeunesse Suisses peuvent se targuer d’un exercice commercial 2011 satisfaisant. Elles ont certes enregistré un léger recul de 1,1% pour 737'827 nuitées mais le chiffre d’affaires a été amélioré de presque 200'000 francs pour passer à environ 610'000 francs. Comparativement à d’autres prestataires de l’hébergement, les Auberges de Jeunesse Suisses occupent une position très satisfaisante.

Outre le mandat social de base et l’équilibre économique, les Auberges de Jeunesse Suisses se sentent aussi, depuis leur création, très concernées par l’environnement. Un vaste système de management du développement durable forme la base qui fera que tous les établissements gérés de manière autonome pourront bientôt répondre aux standards les plus élevés et seront à cette fin certifiés avec l’écolabel de l’UE et le label IBEX Fairstay. L’écolabel de l’UE distingue les entreprises qui réduisent leur consommation d’énergie, d’eau et de déchets, tandis que le label IBEX certifie une exploitation d’établissement durable en matière de gestion de l’environnement et dans les domaines de l’économie d’entreprise, des collaborateurs et de la valeur ajoutée régionale.

Avec le réchauffement climatique, les émissions de CO2 figurent, à côté d’une utilisation des ressources propre, au premier plan. En achetant 100% d’énergie hydraulique, les émissions de CO2 pour l’électricité est réduit pratiquement à zéro. Mais le facteur énergétique le plus important est la chaleur. Via des améliorations de l’isolation des bâtiments et des chauffages, la consommation ne cesse de se réduire. Une part importante de l’énergie est utilisée pour l’eau chaude. Selon le rapport de gestion, avec une réduction de la consommation d’eau moyenne à 125 litres par nuitée, ce chiffre est, comparativement au point de référence de l’hôtellerie, «une valeur remarquable». Depuis 2000, les émissions spécifiques de CO2 ont été réduites de 37,6%.

Etant donné que voyager implique forcément la mobilité, dans chaque entreprise touristique les déplacements sont un important facteur environnemental. Même si les Auberges de Jeunesse Suisses encouragent les déplacements avec les moyens de transport public, cela n’est encore pas suffisant. Durant l’année sous revue a par conséquent commencé l’élaboration d’un concept de mobilité. Les premières mesures doivent déboucher sur des succès durant l’année en cours.

Les efforts des Auberges de Jeunesse Suisses pour être perçues, au-delà de la branche touristique comme un exemple d’action et de gestion durables, ont été honorés l’année dernière. L’organisation d’utilité publique a reçu de la Banque cantonale zurichoise le prix du développement durable pour les PME et, dans la catégorie personnalités/institutions la «vaste gestion de l’environnement dans la construction et l’exploitation» a été distinguée du prix Solar suisse. Pour le CEO Fredi Gmür, ces deux distinctions constituent une obligation de renforcer encore les efforts pour la réflexion et l’action dans leur ensemble». A cela s’ajoute le fait que déjà 24 Auberges de Jeunesse Suisses sont adaptées ou adaptées sous certaines conditions aux personnes en fauteuil roulant et cette offre pour les personnes handicapées est constamment développée.

Les points forts de l’année en cours sont au début mai la mise en service du nouveau bâtiment de l’auberge de jeunesse à Interlaken avec le nouveau concept de restaurant 3a, l’ouverture des locaux transformés à Pontresina ainsi que le développement de projets pour Saanen, Saas-Fee et Figino.

Plus d'informations

Informations pour les médias:

  • Auberges de Jeunesse Suisses
    Fredi Gmür, CEO Auberges de Jeunesse Suisses
    044 360 14 31
    f.gmuer@youthhostel.ch