Skip to navigation Skip to content


La fondation Denk an mich et les Auberges de Jeunesse Suisses ouvrent la voie Nov 14, 2013

"Vacances accessibles à tous". Denk an mich rend les Auberges de Jeunesse Suisses sans obstacles. C’est avec cet objectif et sous ce nom de projet que la fondation Denk an mich et les Auberges de Jeunesse Suisses (AJS) entament une collaboration dans le domaine du tourisme sans obstacles et réunissent leurs efforts pour libérer de toute entrave l’offre des auberges de jeunesse en Suisse (de la recherche d’informations sur Internet jusqu’à l’exploitation). Le projet est planifié sur trois ans et se veut un signal pour l’ensemble de la branche suisse du tourisme.

Les premières étapes sont déjà en cours: depuis le 4 novembre, des travaux complets de transformation et de rénovation incluant une extension conforme aux standards d’accessibilité sont en cours à Stein am Rhein. A Avenches, un pavillon de deux chambres doubles accessible en fauteuil roulant et relié au bâtiment principal verra le jour dans le jardin de l’auberge de jeunesse. Ces rénovations et transformations sont les premières grandes mesures mises en oeuvre dans le cadre de ce projet commun et illustrent bien l'approche pragmatique et novatrice choisie. Pour atteindre l’objectif « Auberges de jeunesse sans obstacles », il est en outre prévu d'investir dans d’autres établissements afin de proposer un séjour sans obstacles aux hôtes handicapés. Les nouvelles auberges de jeunesse de Saas-Fee et de Gstaad Saanenland qui ouvriront leurs portes en juin 2014 ont elles aussi entièrement été conçues en respectant les standards d’accessibilité. Cependant, « l’aspect architectural n’est pas le seul aspect pris en compte, la commercialisation et l'exploitation doivent aussi être revues », souligne Fredi Gmür, CEO des Auberges de Jeunesse Suisses. Ainsi, entre autres mesures adoptées, une stratégie marketing pour faire connaître cette offre sans obstacles et un programme de formation continue pour sensibiliser l’équipe AJS aux besoins des personnes handicapées sont aussi en cours d’élaboration. La certification d’accessibilité du portail youthhostel.ch ainsi qu’un système de réservation en ligne pour personnes handicapées sont également prévus.

Pour Iso Rechsteiner, président de la fondation Denk an mich, il est évident que cette évolution globale n’est possible que grâce aux objectifs communs des deux organisations. « Le savoir-faire touristique des Auberges de Jeunesse Suisses et les connaissances de la fondation Denk an mich pour créer une offre sans obstacles nous permettent de planifier et de concrétiser un grand nombre de mesures de manière efficace et ciblée », souligne-t-il. La fondation Denk an mich, une action de solidarité de la Radio Télévision Suisse, s’engage depuis plus de 45 ans en faveur des vacances et loisirs des personnes handicapées. Outre ses connaissances spécialisées, elle dispose également d’un réseau qui lui permet d’assurer le contact avec les personnes concernées et les organisations d’aide aux personnes handicapées et soutient le projet commun sur les plans personnels et financiers.

En plus de son activité principale (proposer des vacances aux personnes handicapées), la fondation Denk an mich s’efforce depuis sa création d’aider les personnes handicapées à participer de manière autonome à la vie en société. Et pour que cela soit aussi possible en vacances, il faut une offre touristique sans obstacles et adaptée aux personnes handicapées. En clair, cela implique non seulement des mesures de construction, mais aussi un accès sans entraves aux possibilités d'information et de réservation ainsi qu'une sensibilisation des collaborateurs. « Notre projet commun avec les Auberges de Jeunesse Suisses en est une conséquence logique », explique Catharina de Carvalho, directrice de la fondation Denk an mich.

Pour les Auberges de Jeunesse Suisses, qui travaillent déjà depuis 2008 sur un « concept sans obstacles », le rapprochement avec la fondation Denk an mich constitue une étape importante afin de proposer une offre parfaitement accessible. « Nous estimons que prendre au sérieux les besoins de voyager des personnes handicapées fait partie de notre mission socio-touristique. Exclure certaines personnes va à l’encontre de notre philosophie », explique René Dobler, CEO de la Fondation Suisse pour le Tourisme Social et responsable de la
construction et de l’entretien des Auberges de Jeunesse Suisses.

Deux autres partenaires importants sont impliqués dans ce projet aux côtés de la fondation Denk an mich et des AJS. Le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées (BFEH) soutient ce projet. Andreas Rieder, responsable du BFEH, l’affirme : « Ce projet regroupe les exigences communes de l’égalité et du tourisme. Il constitue un modèle potentiel de mise en pratique de la notion d'égalité dans l'ensemble de la branche suisse du tourisme. » Le Centre suisse pour la construction adaptée aux handicapés, représenté par Joe Manser et Beni Rüdisüli, intervient également dans le projet pour toutes les questions d'accessibilité de la construction aux personnes handicapées. Joe Manser explique : « Mon expérience de professionnel et d’utilisateur de fauteuil roulant m’a montré que de nombreuses auberges de jeunesse peuvent être rendues accessibles moyennant quelques adaptations mineures : une rampe, une porte plus large ou une douche sans seuil. Les transformations plus importantes peuvent toutefois coûter cher et elles ne seraient pas réalisables sans le soutien financier de Denk an mich. »

Le nouveau projet commun vise une mise en oeuvre exemplaire du concept d'égalité pour l'ensemble de la branche touristique suisse et peut être considéré comme une réalisation globale pour un tourisme sans obstacles. Il couvre parfaitement les faiblesses existantes, telles que les obstacles liés à la construction ou le manque de connaissances ou d’informations, et définit toute la gamme des mesures nécessaires pour combler ces lacunes. Fredi Gmür d’ajouter : « Les réflexions axées sur le client constituent un gage de notre succès et ce projet est un pas important dans cette direction. »

Le projet a été rendu possible grâce à un legs généreux de la chanteuse Monica Morell à la fondation Denk an mich.

Pour plus d'informations:

Fondation Denk an mich
Catharina de Carvalho, Directrice
Brunnenhofstrasse 22,
Case postale
Tél. +41 (0)44 366 11 36
e-mail: c.decarvalho@denkanmich.ch

Auberges de Jeunesse Suisses
Oliver Kerstholt, Porte-parole
Schaffhauserstrasse 14, Postfach, 8042 Zürich
tél.: +41 (0)44 360 14 51
e-mail: o.kerstholt@youthhostel.ch

Downloads

Cette communiqué de presse comme PDF (45 KB)