Skip to navigation Skip to content

Nous sommes actuellement fermés. L'auberge ouvrira à nouveau le 08 décembre. Les réservations seront confirmées.

Auberge de Jeunesse Valbella

Voa Sartons 41
7077 Valbella (GR)

Top Eu-label Hiq Minergie Quality-1 Steinbock-5 Swiss_lodge Swiss_solar Geeignet_v02 Free_house_wifi_v02 Swiss_family

Tél: +41 81 384 12 08
Fax: +41 81 384 45 58
valbella@youthhostel.ch
www.youthhostel.ch/valbella

youthhostel.valbella

Réservation en ligne

Histoire - Architecture alpine

L’Auberge de Jeunesse de Valbella a été ouverte en 1932 et fut le premier bâtiment érigé à cette fin en Suisse. Elle a été conçue par l’architecte J. Keller, originaire de Coire, dans le langage architectural de l’époque : de grossiers murs de pierre de parement évoquent une construction simple, voire archaïque, d’autant plus que l’ensemble a été réalisé par des bénévoles. Dans l’esprit des constructions contemporaines de Rudolf Gaberel ou de Hans Leuzinger, c’est une architecture à la fois moderne et spécifiquement alpine qui vit ainsi le jour.

À l’époque déjà, deux grandes fenêtres aménagées au-dessus d’un banc dans la salle de séjour dégageaient une vue grandiose sur la vallée ; mise en espace reprise telle quelle en 1943 lors du premier agrandissement et du réaménagement du rez-de-chaussée. En 1972, une nouvelle aile abritant des chambres est rattachée à angle droit au bâtiment d’origine et reliée à ce dernier par un toit en croupe, formant ainsi un ensemble cohérent.

Une nouvelle ancienne auberge de jeunesse

En 2006, alors que de nouveaux travaux de restauration devenaient indispensables pour répondre aux critères actuels des auberges de jeunesse, les architectes Bosch & Heim étudièrent diverses variantes ; étonnamment, ils choisirent de conserver l’aile construite dans les années 1970, qui n’était pas la plus significative d’un point de vue architectural mais indéniablement plus pratique, et de détruire et remplacer les autres parties. Cette option permettait en particulier de conserver l’orientation avantageuse du bâtiment tout en revalorisant ses qualités originelles. La destruction du premier ouvrage, qui n’aurait pu être remis aux normes actuelles qu’au prix de travaux radicaux, permit de remplacer l’ancienne bâtisse par une nouvelle construction surélevée et allongée, elle aussi semblable à une tour. Ainsi, le bâtiment dans son ensemble fut adapté au paysage culturel, qui s’était entre temps modifié et densifié, pour remettre en valeur sa signification en tant que bâtiment semi-public. Surtout, l’ensemble bénéficiait à nouveau d’une tête clairement orientée vers la vallée, comme son prédécesseur.

La réussite de cette rénovation tient à ce que l’ancien et le nouveau n’ont pas été différenciés, mais plutôt fondus dans une nouvelle entité. Les deux niveaux de gris du crépi semblent contredire cette approche en distinguant clairement les deux ailes du bâtiment. Mais les couleurs sont si étroitement liées qu’il faut vraiment y regarder de près pour se rendre compte que la différence de teinte n’est pas due qu’à l’angle de la lumière.

Ode à la modernité

L’ensemble du bâtiment se distingue par son économie, pas seulement d’un point de vue financier, mais aussi par rapport aux moyens architecturaux mis en œuvre avec parcimonie mais intelligence. Cette vision s’inscrit aussi dans la lignée du bâtiment précédent, dont le caractère est préservé sans qu’il n’en reste pourtant la moindre trace ni la moindre citation formelle. Elle s’inscrit également dans l’architecture alpine traditionnelle dont la rationalité, le pragmatisme et la sensibilité par rapport aux lieux faisaient l’objet d’une grande admiration à l’époque moderne. Cette auberge de jeunesse rénovée et réaménagée est la première du réseau suisse à avoir été conçue selon les critères Minergie.

L’auberge de jeunesse de Valbella aujourd’hui

L’auberge de jeunesse de Valbella aujourd’hui

Le premier bâtiment de 1932

Le premier bâtiment de 1932

Vue de la salle de séjour

Vue de la salle de séjour