Skip to navigation Skip to content

Auberge de Jeunesse Richterswil

Horn
Hornstrasse 5
8805 Richterswil (ZH)

Classic Eu-label Hiq Quality-1 Steinbock-4 Swiss_lodge Geeignet_v02 Free_wifi_v02

Réservation en ligne

Histoire - Industrie avec vue sur le lac

Dans de nombreux sites de Suisse, la dépendance à l’énergie hydraulique et le prix encore relativement faible des terrains constructibles ont fait que paradoxalement, nombre des premières usines furent édifiées sur des sites de premier ordre sur lesquels très peu des gens qui y travaillaient auraient pu se permettre d’habiter. Les plaines des embouchures des fleuves ou des rivières offraient les conditions idéales à la construction d’usines et présentaient en outre l’espace nécessaire pour des extensions ultérieures.

Du vin, de la soie et du caoutchouc

En 1841, le négociant en vins Johann Jakob Blattmann fit ériger sur le « Horn » de Richterswil une somptueuse résidence de style classique avec cave attenante.

En 1848, sa mort précoce contraint ses héritiers à revendre le bâtiment après quelques années. Originaire de Küsnacht, Johann Konrad Egli gagne la mise et installe des métiers à tisser dans le bâtiment de la cave afin de fabriquer de la soie. Avec une journée de travail de douze heures à l’époque, cette cave mal éclairée se révéla rapidement insuffisante. Johann Konrad Egli la fit donc remplacer en 1855 par un nouveau bâtiment qui se rapprochait du bâtiment principal par la forme de son toit, ses proportions similaires et son apparence de style classique, constituant ainsi un ensemble architectural cohérent.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, l’industrie de la soie connut en Suisse un essor constant. Plus de 80 ouvriers et 500 artisans travaillaient à l’époque pour l’usine de soie Egli. Mais ce succès ne dura pas longtemps. Après la mort de Johann Konrad Egli en 1862, se successeurs ne purent poursuivre l’entreprise faute de moyens financiers.

Les sociétés qui lui succédèrent connurent le même destin. À partir de 1868, l’entreprise de teinture de soie « Mechanische Seidenstofffärberei Zürich » loua les bâtiments et y fut suivie à partir de 1900 par la société de tissage Gessner. La production de soie prit fin pendant la crise de l’entre-deux-guerres. Deux années durant, le domaine abrita l’entreprise d’impression sur toile voisine, avant que ne suive en 1929 la production de tissus gommés.

Tout vient à point...

Dès son acquisition, le canton mit en place un concept d’occupation du terrain qui prévoyait déjà, outre des habitations, un hangar à bateaux, un restaurant avec parking et une auberge de jeunesse. Mais les intérêts trop nombreux et les incertitudes quant au financement de l’ensemble ne firent que ralentir sa réalisation. Dix ans plus tard, la destruction du bâtiment prévu pour l’auberge de jeunesse sembla mettre une fin définitive au projet d’auberge sur le Horn. C’est au dernier moment que le sujet fut remis sur le tapis au niveau politique. Fin 1988, le canton accorda le budget à l’unanimité et l’auberge de jeunesse ouvrit ses portes le 04 Juillet 1992.

L’auberge de jeunesse de Richterswil aujourd’hui

L’auberge de jeunesse de Richterswil aujourd’hui

Le bâtiment de l’usine avant transformation

Le bâtiment de l’usine avant transformation

La salle à manger avec les piliers d’origine

La salle à manger avec les piliers d’origine