Skip to navigation Skip to content

Nous sommes actuellement fermés. L'auberge ouvrira à nouveau le 27 avril. Les réservations seront confirmées.

Auberge de Jeunesse Leissigen

Albert Wander Haus
Oberfeldweg 9
3706 Leissigen (BE)

Classic Eu-label Hiq Quality-1 Steinbock-5 Swiss_lodge Free_wifi_v02 Swiss_family

Tél: +41 33 847 12 14
Fax: +41 )33 847 14 97
leissigen@youthhostel.ch
www.youthhostel.ch/leissigen

youthhostel.leissigen

Réservation en ligne

Histoire - Maison Albert Wander

L’Auberge de Jeunesse de Leissigen doit son existence à la remarquable politique sociale de la société Wander ainsi qu’à la générosité de la famille fondatrice. À l’origine, ce bâtiment servait de résidence d’été à Albert Wander, créateur de l’entreprise qui régale les enfants du monde entier depuis 1904 avec sa fameuse Ovomaltine. Après la mort du couple de fondateurs, ses héritiers offrirent à la caisse de retraite de la société en 1952 la propriété « La Nichée », au bord du lac de Thoune, ainsi qu’une grande partie du mobilier, dans le but d’en faire la résidence de vacances des employés de la société Wander. L’Association des auberges de jeunesse a repris le bien en 1992.

Ovomaltine

En 1863, un jeune académicien du nom de Georg Wander, originaire d’Osthofen près de Worms, est nommé à l’institut de chimie et de pharmacie de l’université de Berne. Rapidement, outre ses travaux d’assistant, le Bernois d’adoption commence à s’intéresser au malt, qui suscite à l’époque un grand intérêt en raison de ses propriétés nutritives et de sa bonne digestibilité. Il est tellement pris par ses recherches que deux ans plus tard, il renonce déjà à son poste d’universitaire. Il gagne alors sa vie comme producteur d’eau minérale et chimiste dans divers domaines, et se consacre évidemment en premier lieu au malt. Rapidement, Georg Wander vend du malt sous forme d’un sirop au goût amer administré comme fortifiant principalement aux femmes en couche et aux nourrissons.

Au milieu des années 1890, Georg Wander tombe gravement malade et doit céder son entreprise à son fils Albert, qui poursuit les recherches de son père sur le malt. Le développement d’un procédé de déshydratation sous vide lui permet de proposer le malt sous forme d’une poudre, ce qui vaut à l’entreprise familiale de s’imposer sur le marché. Un an plus tard, l’Ovomaltine est commercialisée.

Politique sociale de l’entreprise

Outre le développement de produits à base de malt, l’entreprise crée également un laboratoire puis dans la lancée un département pharmaceutique dont les produits remportent eux aussi un grand succès. En 1963, l’entreprise est active dans 93 pays et emploie près de 6 000 personnes. Dans les années 1960, huit personnes travaillent exclusivement aux œuvres sociales en faveur du personnel. Après le décès du couple de fondateurs en 1952, les héritiers lèguent donc la propriété familiale du lac de Thoune à la caisse de retraite de l’entreprise afin d’en faire un centre de vacances pour les employés.

La résidence « La Nichée »

Le vaste terrain situé à flanc de montagne accueille trois bâtiments situés l’un au-dessus de l’autre. En haut, la maison destinée au personnel ; sur la rive du lac, le grand hangar à bateaux et au milieu, le chalet qui constitue le bâtiment principal, avec une vue splendide sur le lac de Thoune et sur le Niesen qui se dresse sur la rive opposée.

À la fin des années 1980, les vacances en foyer suscitent de moins en moins d’intérêt et l’établissement est alors cédé en 1992 à l’Association des auberges de jeunesse. Le domaine est depuis 2001 aux mains de la Fondation suisse pour le tourisme social.

L’auberge de jeunesse de Leissigen aujourd’hui

L’auberge de jeunesse de Leissigen aujourd’hui

Première étiquette d’exportation pour l’Ovomaltine

Première étiquette d’exportation pour l’Ovomaltine

Chambre du docteur Albert Wander

Chambre du docteur Albert Wander