Skip to navigation Skip to content

Nous sommes actuellement fermés. L'auberge ouvrira à nouveau le 15 décembre. Les réservations seront confirmées.

Auberge de Jeunesse Crans-Montana

"Bella Lui"
Route du Zotzet 8
3963 Crans-Montana

Top Geeignet_v02 Free_house_wifi_v02

Réservation en ligne

Histoire - du sanatorium au témoignage de l'architecture moderne de nos jours

Au cours de son histoire, le Bella Lui a changé plusieurs fois de fonction : à l’origine conçu comme un sanatorium, le bâtiment s’est transformé en hôtel équipé d’installations sportives dans les années 1930, puis en foyer pour jeunes réfugiés juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale, avant de retrouver son statut de maison de cure destinée aux patients atteints de troubles respiratoires au milieu du XXe siècle. En 1951, une association spécifiquement fondée dans ce but acquiert la maison qui sert d’abord de centre de convalescence, puis est convertie en maison de cure et de vacances en 1965. En 2016, l’hôtel est devenu la propriété des Auberges de Jeunesse Suisses, qui l’ont transformé en auberge de jeunesse.

Station de cure de Montana 

Grâce à son altitude avoisinant les 1500 mètres, le haut plateau de Montana bénéficie d’un climat exceptionnel. En été, la partie sud du plateau jouit de jusqu’à 14 heures d’ensoleillement par jour. Ces conditions font de Montana la station de cure idéale.

A la fin du XIXe siècle, la forte croissance démographique s’est accompagnée d’une détérioration considérable des conditions d’hygiène, ce qui a favorisé l’émergence de maladies infectieuses telles que la tuberculose. Afin d’accélérer la guérison des patients souffrant de troubles respiratoires, de nombreux sanatoriums ont ouvert en Suisse au début du XXe siècle, notamment à Montana, dont la qualité de station de cure a rapidement été reconnue.

Faciliter la guérison à la maison Bella Lui

L’implantation d’un sanatorium devait impérativement respecter ces conditions essentielles: un site protégé du vent et entouré de beaucoup d’espaces verts, un excellent approvisionnement en eau, une orientation sud/sud-est, des pièces lumineuses et séparées, ainsi que la possibilité de prendre des bains de soleil individuels. Lorsqu'en 1928, Dr Haller-Stähelin a commandé au couple d’architectes Rudolf et Flora Steiger-Crawford le Sanatorium Bella Lui, ils ont réalisé une maison de cure respectant parfaitement tous ces critères.

Grâce à l’utilisation de techniques modernes, Rudolf et Flora Steiger-Crawford ont en effet réalisé une construction en conformité exemplaire avec les exigences en matière de luminosité, de ventilation et d’ensoleillement. Par la même occasion, la Suisse s’est enrichie d’un attribut unique de l’architecture moderne.

Préservation d’une construction unique à caractère historique

Ce bâtiment est aujourd’hui un témoignage exemplaire de l’architecture moderne. Le tracé clair et horizontal de la façade, renforcé encore par les balcons, la priorité accordée à la fonctionnalité et l’esthétique tout en simplicité caractérisée par l’imbrication des formes sont typiques de cette époque. Sigfried Giedion a rendu hommage au premier immeuble d’habitation

suisse à utiliser une ossature d’acier soudée en affirmant qu’il constituait l’une des rares contributions au «prolongement réel du problème des sanatoriums». En 2002, le canton du Valais l’a classé monument historique digne de protection. D’ailleurs, après diverses phases de  transformation et de réhabilitation, le cabinet d’architectes Actescollectifs, situé à Sierre, a  finalement entrepris, en 2016 et en 2017, une rénovation de la maison en remaniant les parties historiques afin de mettre en valeur les nouveaux éléments.