Skip to navigation Skip to content

Nous sommes actuellement fermés. L'auberge ouvrira à nouveau le 16 mars. Les réservations seront confirmées.

Auberge de Jeunesse Brugg

Schlössli Altenburg
Im Hof 11
5200 Brugg (AG)

Simple Eu-label Hiq Quality-1 Steinbock-4 Swiss_lodge Free_wifi_v02

Tél: +41 56 441 10 20
Fax: +41 56 442 38 20
brugg@youthhostel.ch
www.youthhostel.ch/brugg

youthhostel.brugg

Réservation en ligne

Histoire - Château d’Altenburg

À proximité de l’ancien camp de légionnaires romain de Vindonissa, à l’endroit où l’Aar se rétrécit en direction de l’est pour traverser un étroit lit rocheux, un petit castellum fut construit vers la fin de l’époque romaine. L’origine de son mur d’enceinte, haut par endroits de plus de sept mètres, remonte au IVe siècle. Plus tard, au début du Moyen-Âge, un évêché aurait été édifié sur les fondations du castellum avant de devenir la première résidence connue de la famille Habsbourg.

Les Romains

Premiers témoignages de l’Altenburg, des éléments trouvés lors des fouilles ont été réutilisés et incorporés à la construction des murs épais par endroits de quatre mètres. Tous ces éléments semblent présenter des liens avec le camp de Vindonissa voisin. Ainsi, une inscription gravée sur une pierre en 260 raconte la reconstruction des fortifications de Vindonissa et un fragment encore plus ancien faisait initialement partie de la sépulture d’un cavalier du Ier siècle. Les vestiges qui y ont été trouvés confirment que les murailles de fortification remontent à la fin de l’empire romain.

Selon les récits de Sigmund Fry (1530), l’Altenburg aurait été édifié pour protéger la liaison fluviale vers la rive opposée de l’Aar. Selon d’autres théories, l’Altenburg aurait été érigé pour succéder au camp de Vindonissa, alors détruit, et les chercheurs du début du XIXe siècle considéraient même l’Altenburg comme une ancienne tête de pont.

Des fouilles archéologiques ont mis à jour quatre anciennes tours rondes, mais l’on peut supposer que l’ensemble a compté jusqu’à dix tours. Il est impossible de se faire une image précise des constructions intérieures. Les bâtiments encore visibles aujourd’hui, qui ont préservé et intégré la fortification antique, sont tous d’origine plus tardive. L’ensemble constitue toutefois l’ouvrage de fortification romain le plus ancien de Suisse encore visible aujourd’hui.

Premier manoir des Habsbourg

La première mention écrite de l’« Altinburch » remonte à 1254. Aucune trace ne permet d’affirmer que les Habsbourg auraient séjourné à Altenburg au début du millénaire, ni de confirmer la présence antérieure d’un évêché. Le premier lien avec la résidence des Habsbourg est établi à la moitié du XVIIe siècle par les chroniques de Matthäus Merian. Fin XIXe, le père Martin Kiem du monastère de Muri attribue le nom de « Kanzellin von Altenburg », attesté pour les Habsbourg, à l’Altenburg situé à côté de Brugg. L’une des deux armoiries connues de l’Altenburg, qui représentait un lion rouge portant une couronne, pourrait constituer un indice dans ce sens.

Le « petit château »

Appelé « petit château » en raison de sa forme de tourelle et de ses deux pignons à redans, le bâtiment qui abrite aujourd’hui l’auberge de jeunesse remonte vraisemblablement au XVIe siècle. Aux deux premiers étages, la muraille romaine constitue le mur orienté vers l’ouest. En 1938, la société « Pro Vindonissa » et la Société historique du canton d’Argovie rachetèrent les bâtiments inoccupés pour les transformer en auberge de jeunesse. Après quelques retards dans les travaux en raison de la guerre, l’auberge de jeunesse du « Schlössli Altenburg » ouvrit donc ses portes en 1941.

L’auberge de jeunesse de Brugg aujourd’hui

L’auberge de jeunesse de Brugg aujourd’hui

Angle avec poêle en faïence et armoiries, 1941

Angle avec poêle en faïence et armoiries, 1941

Reconstitution du petit castellum romain de 1946

Reconstitution du petit castellum romain de 1946